Venise : le Juke-box littéraire

Publié le par Koka

2010_10_05.jpg

Une belle initiative illumine les stations de "métro" vénitiennes : treize minilivres (nouvelles et poésie), gratuits, en papier recyclé, sont à choisir selon le thème ou le nombre de stations (judicieusement indiqué sur la couverture) de son trajet.

Les auteurs ? Agés de moins de 35 ans, ils ont participé à la quatrième édition du concours «Subway Letteratura», et ont ainsi gagné l'occasion d'être publiés et surtout lus par des milliers de personnes.

L'idée est excellente (ne serait-elle pas applicable en France ?!? un nouveau genre de "rentrée littéraire"...), et surtout, la poésie est mise à l'honneur dans un des petits livrets ! Que je suis heureuse !!

Alors aujourd'hui, Venise la rouge se teinte d'or, pour notre plus grand bonheur ? Je vous invite à découvrir (dans le texte, c'est toujours mieux, mais par défi et pour que chacun puisse en profiter, j'ai tenté une traduction sans prétention) un de ces poème, plein de tendresse, d'après moi. Vous pouvez aussi retrouver tous les récits/poèmes de cette année et des années précédentes ici (en italien, bien sûr).

 

   2010_10_05_2.jpg

 

Corone                                                                 Couronnes

Daiana Filloramo                                                   Daiana Filloramo

 

Il vento                                                                 Le vent

Vi martoria ancora                                             Vous tourmente encore

Alberi                                                                    Arbres

 

Fa cadere svolazzando                                      Fait tomber voletant

Facili come il burro                                            Faciles comme le beurre

Le ultime foglie                                                  Les ultimes feuilles

Gialle                                                                    Jaunes

 

D’oro                                                                    Dorées

Come la ragione                                                 Comme la raison

 

Una chioma                                                         Une chevelure

Di bionda intelligenza                                       De blonde intelligence

Si ostina sulle vostre teste                                 S'obstine sur vos têtes

 


Quelques mots sur l'illustration : la photo est bien de moi, mais "volée" et de bien piètre qualité. Vous pouvez la voir en taille "originale" en cliquant dessus, mais vous verrez alors qu'elle est bien floue...

Elle vient aussi de mon périple vinitien, mais vous devrez attendre encore quelques heures pour connaître toute l'histoire (demain, oui, demain, l'article est déjà programmé !). En tous cas, je trouve qu'elle illustre bien les vers d'or de Daiana Filloramo.

Publié dans Autres langues

Commenter cet article

Astheval 06/10/2010 11:37



C'est en effet une très belle initiative ! Vivement que les Français copient l'idée ! ;)



Koka 07/10/2010 15:28



N'est-ce pas, ça nous changerait !



tilk 06/10/2010 01:23



il est vraiment beau ce poème


besos


tilk



Koka 07/10/2010 15:28



Merci !


Bises



Josette 05/10/2010 18:13



Une belle idée pour les gares, les aérogares et tous les lieux "d'attente" (Poste, Sécu, administrations diverses...)


je vote pour la poésie



Koka 05/10/2010 19:58



Oui, tous les autres lieux d'attentes pourraient être concernés par cette jolie idée !


Bises



auframi-53 05/10/2010 14:48



Merci pour ce reportage, je neconnais pas Venise, et surtout, je ne pensais pas qu'il puisse y avoir un métro à Venise.


Belle journée   "


 



Koka 05/10/2010 19:57



En fait, il n'y a pas vraiment de métro à venise, n'est-ce pas, mais je parlais des "vaporetti", qui aux heures de pointe ressemblent presque aux transports en commun des autres villes du monde !



Sonya972 05/10/2010 14:37



tu es très douée pour la photo


merci du partage


belle journée ensoleillée



Koka 05/10/2010 19:56



Oh Sonya, c'est trop gentil !


Bonne soirée à toi !