Venise : détail n°2 - Venise romantique

Publié le par Koka

2010_10_08_3.jpg


    2010 10 8 1 

Une des étapes de notre périple vénitien a été une halte fraîche sous les cyprès du cimetière "San Michele". Cette petite île isolée (n’est-ce pas un pléonasme ?) est charmante de solitude et de nostalgie.

Quand le soleil joue entre les branches des arbres, on ne peut que se laisser rattraper par la mélancolie, et déambuler sans but entre les tombes de tous les âges.

Et ce lent cheminement nous a mené jusqu’à cette mystérieuse sépulture, dans un coin du cimetière orthodoxe. Devant un mur de pierres brutes où grimpe un lierre à moitié mourant se dresse une colonne interrompue, et on peut y lire ces quelques mots en latin :

Hyeme et aestate

et prope et procul

usque dum vivam et ultra

"En hiver et en été, et de près et de loin, en attendant que je vive et au-delà…"

Aucun nom ne vient compléter l’inscription, et l’endroit se remplit de mystère. Les deux mains qui cherchent à s’atteindre, dans un geste éternel, donnent à ce monument un air d’amour impossible…


  2010 10 8 2-copie-1

 

Je suis perdu.

Ta main tout au bout de mes doigts,

Infiniment figuratif.

 

Deux âmes nues,

Eternellement reliées

Grâce à un geste minéral.

 

Au temps passé,

L’hypocrite inhumanité

Nous a façonné une croix.

 

Deux mains tendues,

Irréversible irrévérence

Envers les traditions sacrées.

Publié dans Simplement poétique

Commenter cet article

Astheval 26/10/2010 12:11



C'est tout simplement magnifique... Quelle découverte pleine de mystères !



Koka 29/10/2010 11:04



Merci !



Martine 11/10/2010 07:40



Bonjour Koka,


Venise et son aura de mystère. Et ces deux mains qui se cherchent pour communiquer un message connu d'elles seules. L'esprit vagabonde, imagine... j'aime cette belle curiosité que tu fais naître.
Merci, superbe poème également. bravo


Bonne journée


Bises


Martine



le Pierrot 11/10/2010 06:30



Faudra bien qu'un jour, j'aille faire un tour dans cette ville...bise à toi koka, bonne journée...



ecureuilbleu 09/10/2010 19:20



Boisoir Koka. J'ai visité Venise et les îles de la lagune mais pas San Michele... Bonne soirée



michelaise 09/10/2010 14:21



un bonheur simple que cet article pourtant bien savant !! entre les photos, judicieusement choisies, le tetxe latin (soignement traduit) et le poème dont les sons s'accrochent à cette colonne
fort à propos, c'est un joli billet que tu nous a concocté ainsi... tu donnes envie d'y retourner à San Michele !!!