Un mois et demi...

Publié le par Koka

Ce titre dit tout, n’est-ce pas. Un mois et demi d’absence, un trou dans l’emploi du temps surchargé de la vie. Que dire de plus ? Je suis assez coutumière de ces disparitions momentanées.

Seulement voilà, Pierre Louis m’a laissé un gentil commentaire en se demandant un peu où j’étais passée, et il n’en faut pas plus pour que je fasse un retour fracassant sur la toile d’araignée qui nous sert aussi de lien social.

Ceci dit, je ne crois pas regretter ces « vacances ». J’espère simplement que vous, lecteurs occasionnels dont l’attention me fait toujours chaud au cœur ne serez pas lassés par mes incohérences temporelles. Et qui sait, tenir un blog, c’est presque un métier, chronophage et exaltant. Et totalement illimité. Si je décidais de disparaître pour de bon, je ressentirais dès le lendemain le manque de cet espace d’expression. Et en décidant de continuer, je m’impose des contraintes créatrices incommensurables, qui, il faut bien l’avouer, ôtent toute inspiration. Cercle vicieux qui a nourri mes réflexions pendant les semaines qui viennent de s’écouler, soyer en certains.

L’autre question portait sur l’ineptie de la recherche de lecteurs, et l’arrogance de croire que ce qu’on écrit est intéressant. Prenez quelques uns de mes vers. Est-ce de l’Art ? Je ne crois pas, c’est un bien grand mot pour une si petite chose… A peine de l’artisanat, et encore pas bien fameux. Des millions de français écrivent tous les jours sur internet, des milliers, comme moi, sont spécialisés dans la poésie, et parmi eux, il y a forcément des talents immenses, sans commune mesure avec mes gribouillages…

J’en étais là de mes réflexions, las de me pendre la tête et à deux doigts de poser mon stylo au fond d’un tiroir fermé à clé… Et puis je me suis dit : « Zut ! Un espace de création comme celui-ci n’est pas fait pour les réflexions philosophiques ! Se faire plaisir avant tout, se faire du bien et le partager tranquillement, sans trop de prétention, après tout c’est ça le plus important. »

Et me revoilà. Je vais avoir besoin de quelques heures pour prendre des nouvelles de chacun, mais ça en vaut la peine !

Au programme des réjouissances, ces prochains jours, le retour des petits bonheurs. Mille et un, j’ai encore du pain sur la planche, et même si le temps est gris depuis le début de la semaine, il y a tellement de belles choses dans la vie que ça serait dommage de les gâcher !

Publié dans Au jour le jour...

Commenter cet article

LANGLAIS 06/08/2010 18:54



c'est vrai que tu nous amanqué  mais le retour est à la hauteur de l'absence


bien amicaleemnt



Koka 13/08/2010 11:00



Roh, LANGLAIS... merci !



Fil de Lin 05/08/2010 10:20



J'aime beaucoup cette réflexion sur l'art, l'artisanat et l'écartèlement entre le désir d'être lu et l'humilité de ton travail . Cette reflexion me parle .


Bonne "reprise" donc dans ton travail bloggistique.



Koka 05/08/2010 13:33



Merci bien... j'espère avoir su trouver les mots pour dire ces pensées sans trop en rajouter !


Bises



Chic 04/08/2010 23:02



Moi...je m'suis même inquiété mais je n'ai pas voulu en rajouter....j'ai souffert en silence......(si si  :) )



Koka 05/08/2010 13:32



Oh Chic, voyons... souffrir en silence est la plus mauvaise des choses à faire !!



Ecureuil bleu 04/08/2010 21:29



Je suis ravie que tu sois revenue, Koka ! Tes petits bonheurs sont bien sympas ! Bloguer est un métier à part entière comme tu le dis et prend beaucoup de temps... Mais pour moi ça gfait un bien
fou au moral... Bisous



Koka 05/08/2010 13:31



C'est vrai, tous ces échanges font beaucoup de bien, et ça vaut bien le temps passé !


Bisous



Joseph 04/08/2010 14:43



Eh bien, je te souhaite un très bon retrour parmi nous.


Amitiés.



Koka 05/08/2010 11:45



Merci Joseph. Bonne journée !