Temporisation

Publié le par Koka

 

2010-08-19

 

J’ai couru à perdre l’esprit

Pour rattraper le temps qui fuit….

Au présent inconditionnel,

J’ai vécu à perdre le sel.

 

Sans parti pris,

Le temps s’enfuit

De sa prison

De déraison.

 

J’ai rêvé à perdre l’instant

Bien avant d’avoir fait mon temps,

En pensant au passé perdu,

J’ai ri à perdre l’absolu.

 

A contretemps

De mes moments,

La vie se rit

De mes soucis.

 

J’ai joué à perdre l’ardeur

Avec les atouts d’avenir ;

Dans l’instant, brodé au passé,

J’ai espéré à perdre pied.

 

A tout propos,

Les quiproquo

Perdent la clé

D’éternité.

 

J’ai pleuré à perdre candeur,

Vécu au futur antérieur,

En retrouvant l’inspiration

J’ai pensé à perdre obsession.

 

Les yeux fermés

Je vais voler

Dans l’air du temps,

Sereinement.

Publié dans Simplement poétique

Commenter cet article

michelaise 01/09/2010 19:44



comment le temps peut-il être aussi dense à ton âge ? en tout cas, la fin est belle et douce. J'aime beaucoup le rythme



Koka 02/09/2010 09:48



Le temps est toujours dense, et souvent trop court... à n'importe quel âge, quand on a conscience que beaucoup de choses sont éphémères...



salvatore sanfilippo 27/08/2010 22:15



joli balade dans le temps



Oxygene 22/08/2010 23:44



Le temps passe et tu sais en jouer habilement de tes mots Koka... Je dirai pour les futurs lecteurs qu'à présent et à titre indicatif, il est impératif de te lire....


Bisous à toi petite Koka à qui je n'ai pas souhaité bonne fête...



Martine 22/08/2010 21:03



J'ai a-do-ré ton poème sur le Temps et ses temps parfaits et imparfaits! Mélancolique mais, si on s'attarde, on l'est forcément , à mon humble avis. La chute de ton texte finit sur une petite
lueur positive.


Beau partage


Bonne soirée


Martine



SONYA 972 22/08/2010 02:02


je te souhaite une agréable soirée gros bisous