Mille et un petits bonheurs (36) ou A quelque chose malheur est bon...

Publié le par Koka

 

Ceux qui n'auront pas entendu cette histoire aujourd’hui se comptent sur les doigts d'une main parmi mes "relations"... Il y a des jours comme ça où les gens en font trop... Et dans ce cas là, n'est-ce pas, la meilleure méthode pour évacuer l'exaspération, c'est d'en parler !!

Alors voici la petite histoire du jour.

Après un fabuleux petit week-end avec mon amoureux en Bretagne (un peu humide, mais bon, c'est malheureusement souvent le cas dans cette région, alors on n'y fait plus vraiment attention), petit week-end qui s'est clôturé hier soir par une gentille réunion de famille (oui, je suis d'excellente humeur ce soir, et mon vocabulaire s'en ressent un peu), il me (nous) fallait bien rentrer à Paris. Pour éviter de devoir poser trop de congés, nous avons décidé de prendre le premier train du matin, qui relie St Malo à Paris en trois heures à peine, et part à la douce et terrible heure de 6h30 du matin (je ne sais pas du tout si cette tournure est grammaticalement correcte, mais comme vous allez vite le comprendre, la fatigue m'empêche de pousser plus loin l'interrogation). L’avantage incontestable de l’horaire matinal est la faible fréquentation du train, qui normalement nous laissait toute liberté de s’étaler pour dormir. Ni une ni deux, je me suis étalée, sur deux places. Rien de tellement choquant, le wagon étant rempli à peine au quart. Or voici que le train s’arrête quelque part (n’allez pas me demander où, quand même), vers 7h, et quelques personnes montent. Pas de quoi atteindre le tiers de la capacité de remplissage du wagon, tout de même, mais il se trouve que parmi ces gens se trouvait une personne dont j’avais usurpé la place (je vous rappelle, pendant ces entrefaits, je dormais comme un bébé depuis à peine une demi-heure). Quel crime n’avais-je pas commis ! Voilà que le gros plein de soupe en question (oui, la description est véridique) ne trouve pas mieux à faire que de me réveiller pour me faire déguerpir… Il aurait pu s’assoir juste un rang plus loin, où deux places étaient disponibles ? Non, c’était présumer de sa rectitude… Un moment, j’ai hésité à lui casser la gueule, mais je me suis vite rendue compte que je me serais perdue dans la graisse sans atteindre d’organes vitaux. Quand à faire un scandale, peine perdu, mes pauvres arguments auraient sans doute glissé sur lui comme sur les plumes d’un canard. J’ai donc rejoint mon amoureux et un peu pleuré dans ses bras étonnés… Mais voilà, un peu plus tard, après avoir vainement essayé de me rendormir (ce qui était bien entendu peine perdue), j’ai pu assister à un des plus jolis levers de soleil de ma courte existence : à quelque chose malheur est bon !!

 Voici la photo :

2010-08-09.jpg 

Un peu trop éblouie de soleil, ce matin,

Je souris d'un malheur passager...

Publié dans Petits bonheurs

Commenter cet article

reinette 19/08/2010 10:35



ceci compense cela.


si tu avais continuer à dormir tu aurais raté cette pure merveille.


bonne journée et ne t'endors plus n'importe où



Ecureuil bleu 11/08/2010 22:58



Il y a des personnes bien désagréables ! Le lever de soleil est magnifique ! Bisous



Koka 13/08/2010 11:08



Il faut vite les oublier !! Bisous à toi !



Oxygene 11/08/2010 16:24



Un ciel qui me fait penser à un tableau de Eugène Boudin... C'est magnifique !


Ne pleure pas petite Koka, tu n'as rien fait de mal mais il y a des gens comme ça qui sont jaloux de tout. Sans doute ce gros plein de soupe aurait aimé avoir ta jeunesse , ta fraîcheur et cet
air heureux qui devait illuminer ton sommeil. La jalousie rend les gens imbéciles pour ne pas dire c...


Bisous 



Koka 13/08/2010 11:07



Oh, oxygène, que tu me flattes... c'est trop gentil !


Bisous !!



La Licorne 11/08/2010 11:19



Pas facile de se faire une place...


au soleil ?  :-)



Koka 13/08/2010 11:06



C'est tout à fait ça !



Fil de Lin 10/08/2010 17:40



Le gros plein de soupe que je suis précise que nous ne sommes pas tous des goujats insensibles . Tout de même !



Koka 10/08/2010 20:44



Et heureusement ! Mine de rien, les goujats ne sont pas si nombreux dans le monde, et je suis sure que tu n'es pas du nombre !! Quand à "gros plein de soupe", ça signifie surtout pour moi un
aspect et un comportement "malsain", et je suis prête à parier que cette description ne te convient pas...


En tous cas, passe une très bonne soirée, et merci de ton passage !