Mille et un petits bonheurs (32)

Publié le par Koka

 

2010-06-15 

 

Le temps des cerises sonne, teinte tes doigts,

Giclée de saveurs empourprées…


Que celui qui n'est jamais monté dans un cerisier pour se gaver des fruits mûrs à points lève la main...

Personne ? Ah, si, toi, là bas... Ah là là, quel dommage... Non, rassure-toi, il n'y aura pas de punition, à part peut-être le supplice de souvenirs inexistants et regrettés...

Souvenez-vous, les chaudes après-midi de juin, lorsque vous alliez escalader les cerisiers noueux, vos pieds prenant appui sur les branches rugueuses pour s’approcher du paradis, les ombres verdoyantes emplies de fruits juteux que vous mangiez par poignées. Vous vous rappelez ? Fermez les yeux, et remémorez-vous l’odeur du soleil jouant entre les feuilles, le petit vent frais qui vous chatouillait dans la nuque, la chair ferme et fragile des cerises que vous cueillez à pleine main. Et puis encore le fruit en bouche qu’on faisait éclater dans un jaillissement de saveurs, ce jus qui coulait sur les doigts et que l’on léchait jusqu’à la dernière goutte, et qui avait un petit goût de poussière et d’écorce, et puis la somnolence, ensuite, lorsqu’on était bien repus... Souvenez-vous...

Publié dans Petits bonheurs

Commenter cet article

picardine 10/08/2010 15:23



Je ne suis jamais montée trop trouillarde .. mais je mangeais, et voler des cerises tout de même (lol). Sur fond noir finalement c'est trés coloré chez Toi. Au plaisir. Cordialement



Koka 13/08/2010 11:04



Ah, chacun ses souvenirs, n'est-ce pas : c'est leur unicité qui fait leur saveur !!



Pierre-Louis 29/07/2010 12:18



Où est passé le mille et deuxième petit bonheur ? 


Je viens de mettre le mot "Fin" à la rémige bleue, c'est peut-être aussi un petit bonheur.



Moun 06/07/2010 18:11



Mais oui je me souviens bien et aussi des fabuleuses paires de boucles d'oreilles qui nous embellissaient de joie :)



LANGLAIS 04/07/2010 21:30



souvenirs d'enfance s enfouis dans la mémoire et qui ressurgissent au gré d'une lecture


je me souviens de ces arbres gorgés de cerises noires ou nous étions grimpés fort d'une information malicieuse que le champs était abandonné  et notre fuite éperdue quand les moines de SAINT
MICHEL DE CUXA nous délogèrent de nos perchoirs gourmands .



michelaise 21/06/2010 21:37



tiens les petits bonheurs ont repris !! avec un de ceux qui, en effet, sont bien meilleur sur l'arbre que dans le saladier !!!